Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

“La littérature mauritanienne francophone: bilan et perspectives”

par Rédaction "Quartiers de Nouakchott" 15 Décembre 2011, 01:42 Lu pour vous

PICT0360_2.JPGUne table rond s’est tenue hier à l’Université de Nouakchott sur le thème «écrits et mémoires» dans le cadre du festival Traversées Mauritanides, avec les auteurs Bacary Goudiaby du Sénégal, Sophie Caratini de France, Louis  Philippe Dalembert de Haiti et Abderrahmane Ngaidé de Mauritanie. Les écrivains ont fait part à plusieurs étudiants de leurs expériences d’écrivains. 
A cette occasion les représentant de la Faculté de Lettres ont rappelés dans le communiqué qu’ils ont distribués, le colloque qu’ils organisent et qui commence demain 14 décembre 2011sur le thème “La littérature mauritanienne francophone : bilan et perspective”. "L’université de Nouakchott organise les 14 et 15 décembre 2011 à l’amphithéâtre Malick Sy, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, le premier colloque sur le thème: “La littérature mauritanienne francophone: bilan et perspective”. Cet événement débutera mercredi 14 décembre à 9h30 par une cérémonie d’ouverture suivie d’une table-ronde réunissant les premiers chercheurs en littérature mauritanienne francophone: Idoumou Ould Mohamed Lemine, M’bouh Séta Diagana et Manuel Bengoéchéa. Ould Mohamed Lemine fut (après Catherine Belvaude) le premier à en faire une présentation méthodique en collaboration avec Nicolas Martin-Granel, et Georges Voisset dans leur Guide de littérature mauritanienne, Une anthologie méthodique publié en 1992 chez L’Harmattan. M’Bouh Séta Diagana, pour sa part, après avoir publié un ouvrage sur le sujet (Eléments de littérature mauritanienne de langue française chez L’Harmattan-Mauritanie en 2008), est le premier Maître de conférences à l’Université à dispenser un cours entièrement dédié à ce sujet.

Manuel Bengoéchéa a quant à lui présenté en 2006 une thèse panoramique sur l’ensemble des écrivains, écrits et genres littéraires mauritaniens francophones et enseigne cette matière à l’Ecole normale Supérieure de Nouakchott. Ces trois spécialistes s’efforceront, avec pour modérateur Mamadou Kalidou Bâ, Maître de conférences à l’université et auteur d’un ouvrage intitulé Le Roman africain francophone post-colonial publié en 2009 chez L’Harmattan, à dresser un premier bilan de cette littérature et à en proposer les perspectives.La première communication se situera entre le témoignage et la théorie. Abderrahmane N’Gaïdé, écrivain et poète mauritanien francophone (Epitaphe, Paris, Edifree, 2010; Dans le creux de l’errance, Paris, l’Harmattan, 2010; Le Bivouac suivi de Fresques d’exil, Dakar, L’Harmattan-Sénégal, 2010; Les voix abyssales de Bissau ou les douleurs de la mémoire, Paris, l’Harmattan, 2011) qui nous entretiendra de sa conception de la littérature mauritanienne de langue française fondée selon lui sur l’errance.

La suite du colloque verra se succéder des spécialistes mauritaniens et internationaux sur différentes thématiques liées aux auteurs et à leurs œuvres. La communication de  l’ethnologue français Pierre Bonte, portera sur l’œuvre d’Odette du Puigaudeau alors que Mohamed Ould Bouleïba présentera son étude de la poétique de Moussa Ould Ebnou. De même, deux professeurs espagnoles spécialistes de littératures francophones, Ana Monleón Domínguez et Inmaculada Linares Lara nous parleront respectivement des oeuvres de Puigaudeau, Beyrouk et de l’algérienne Malika Mokeddem dans une approche comparatiste. Enfin l’intervention de l’ethnololinguiste malien Denis Douyon s’attelera à comparer une légende de Djenné à celle du Wagadu réécrite par Moussa Diagana. La conclusion du colloque sera en forme d’introduction puisqu’Elemine Ould Mohamed Baba nous lira le texte d’Abdel Weddoud Ould Cheikh qui préfacera la future édition des Mauritanides d’Habib Ould Mahfoudh."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

abou 26/12/2011 08:59


Salam mes frères,
J'ai trouvé votre association sur internet car je cherchais un intermédiaire voir un guide quand je viendrai à lyon. En effet , je souhaiterai venir à lyon et trouver du travail labas.
Mais pour se faire, je sais qu'on peut pas prétendre trouver quoique ce soit dans une ville sans y installer au préalable et avoir des amis et bons conseillers labas. Je voudrai donc svp que vous
me renseignez un peu plus sur l'ambiance et la situation à lyon pour que je puisse y arriver facilement. et notamment dans le domaine du logement et du travail. Est-ce une personne que vous
connaissez souhaiterait une collocation par exemple? Y'a-t-il du travail labas svp?

Cordialement!
0699533330

Haut de page