Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’esclavage en Mauritanie vu à l’écran

par Yéro Amel NDIAYE 31 Octobre 2011, 18:30 Lu pour vous

PICT0535.JPGLe film d’Ousmane Diagana sur l’esclavage en Mauritanie a été projeté dans la cadre de la semaine nationale du film.
Le documentaire donne la parole à des citoyens engagés dans la lutte contre son éradication, des victimes, des religieux et des observateurs. Les aspects les plus odieux de cette pratique répandue dans le pays ont été mis à nus.
La torture, l’exploitation sexuelle, le mépris… Présent dans toutes les couches de la société, l’esclavage est culturellement ancré dans les mentalités selon des degrés d’acuité.
En atteste l’amour impossible entre les deux héros du film : Mamadou, un noble cherche désespéramment à épouser Maimouna , une esclave de son clan familial.
L’amour se heurte à un mur d’incompréhension et de refus. Les cœurs se déchirent. Les deux tourtereaux vivent leurs sentiments en cachette et tentent de briser des tabous solidement enracinés dans le socle social.
Du point de vue des spécialistes, L’Etat est la seule force pouvant éliminer cette réalité d’un autre âge en mettant en place une réglementation coercitive mais jusqu’à présent son action fait l’effet d’un moelleux coup d’épais dans l’eau.
« Il y a eu certes des avancées avec la loi incriminant l’esclavage et la réinsertion de certaines victimes mais ces mesures sont insuffisantes » souligne Boubacar Ould Messaoud, président de l’Ong SOS Esclave.
D’une remarquable qualité le film pose toute la problématique d’une question qui continue à secouer la Mauritanie moderne.
De son règlement dépendra, en plus de d’autres problèmes, l’avenir de cette nation qui doit faire face à son lourd héritage.

commentaires

Haut de page