Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une visite pas si inopinée...

par Bacary Goudiaby 9 Août 2013, 03:11 Politique sénégalaise Macky Sall hivernage Bacary Goudiaby

Une visite pas si inopinée...

Les dernières infos annoncent une baisse du nombre sur les routes en France. On aurait souhaité que le pouvoir s'en inspire li qui ne cesse de prendre exemple sur ce qui se passe dans l'hexagone. Les sites d'information qui relayent les information sénégalaises annoncent une nouvelle victime appartenant au cortège présidentiel. Certains confrères, certainement inspirés par l'approche de la fin du ramadan, ont voulu convoquer certaines croyances assez facilement en faisant le parallèle avec d'autres catastrophes en lien avec le cortège du président Macky Sall.

Mais ce qui retient l'attention de la presse sénégalaise reste la "visite inopinée...", (voilà comment elle est qualifiée), du président Macky Sall dans la proche banlieue dakaroise.

Une visite pas si inopinée...

Grand-Yoff, un quartier que je connais. Puisque j'y ai grandi. Ce quartier cosmopolite où le diola se marie avec le toucouleur, le lébou avec le sérère etc... Grand-Yoff, où la classe moyenne côtoie la misère qui parfois pudique se dissimule derrière des façades aux couleurs criardes que des artistes locaux ont voulu sublimer avec leur art à l'occasion de cérémonies ponctuelles ou commanditées de "Set-settal". Grand-Yoff, quartier bigarré et chamarré qui charrie des légendes et des histoires que seuls ses habitants savent entretenir. Grand-Yoff, quartier populaire, quartier populeux d'où les faits divers les plus insolites rythmaient les récits inspirés d'enfants en quête de rêves que nous étions.

C'est ce quartier que le premier des sénégalais a voulu honoré hier soir d'une visite "inopinée". En analysant les images, (oui il y'a des images signées de la télévision sénégalaise), de cette visite surprise, on se rend compte à quel point les services de com' de la présidence ont bien huilé leurs classiques.

En montrant un président "bien équipé" patauger dans de la boue, les communicants du palais ont pensé drainer la colère et la déception des populations vers les bassins de rétention des eaux de pluie. Ces populations qui voient un fonctionnement qu'ils ont sanctionné il y'a un peu plus d'un an continuer juste en changeant de couleur la couleur bleue au marron.

Pour revenir à la conséquence des eaux pluies dans la capitale, on a du mal à comprendre le discours alambiqué du ministre Khadim Diop. Soyons d'accords que le traitement de l’inondation doit se faire en saison sèche. La construction des infrastructures, les visites des dispositifs auraient été pertinentes hors saison des pluies. Mais bref...

Revenons à Grand-Yoff. Quel message peut-on tirer de la visite du président Sall. Quel impact celle-ci aura sur des populations dont le sommeil sera perturbé aussi longtemps que la question de l'évacuation des eaux dans la banlieue ne sera pas inscrite dans un plan global de développement local et urbain. En attendant, on demandera toujours aux populations "laissées pour compte" de se réveiller la nuit pour accueillir un président qui passer par-là par e plus grand des hasard.

Lepp bi tabina, bakane bou ko djeukeu foon....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Ben Visiteur 17/08/2013 01:21

Ma ko gneuk fooon.....

Haut de page