Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maintenant ça suffit!

par Bacary Goudiaby 18 Juillet 2013, 05:00 Analyses & opinions

cecile-kyenge.jpgLa ministre italienne de l’Intégration, Cécile Kyenge a encore été victime d’insultes racistes. Cette fois-ci, elle a été comparée à un orang-outan par un sénateur. Cette énième attaque laisse penser que la première femme noire ministre en Italie depuis mars dernier, dérange.

Depuis sa nomination elle ne cesse d’être la souffre douleur de politiques en mal d’inspiration pour juguler la crise qui frappe l’Europe et l’Italie en particulier.

Nous ne pouvons croire qu’il existe un «racisme italien» qui peut se comprendre au nom de je ne sais qu’elle exception. Chaque mois, chaque semaine et même chaque jour avec sa «phrase» prêtée à des élus qui tirent leur légitimité que dans la race.

Une noire ne peut pas être ministre chez nous. Il faut comprendre que…

Il n’y’a rien à comprendre, il faut que ces nostalgiques d’une Italie lorgneuse des terres de Sa Majesté Sélassié I comprennent qu’ils seront obligés de vivre avec des zèbres violeurs, des ours pédophiles et des orang-outangs dignes et fiers.

Donc la dernière « inspiration » de Roberto Calderoli ne saurait atteindre telle une bave de crapaud, la belle et digne Cécile.

 

Pour rappel, le vice-président du Sénat, Roberto Calderoli, lors d’une fête de son parti, la Ligue du Nord, a comparé la ministre de l’Intégration à un orang-outan. En effet, le sénateur du parti anti-immigré de la Ligue du Nord a déclaré lors de cette fête, que lorsqu’il visionne des images de la ministre, «je ne peux pas m’empêcher, même si il ne dis pas qu’elle en soit un, de voir des ressemblances avec un orang-outan». Celui-ci ne s’arrête pas là, il estime que Cécile Kyenge, de par sa fonction de ministre de l’Intégration, laisse croire aux immigrants arrivant en Italie, que ce pays serait pour eux comme «une sorte d’Amérique». Roberto Calderoni est un habitué des dérapages racistes.

 

La ministre de l’Intégration, depuis la prise de ses fonctions, est devenue la cible favorite du parti anti-immigré la Ligue du Nord. En juin dernier, Dolores Valandro, membre de la Ligue du Nord avait souhaité que Cécile Kyenge soit mise à la place d’une victime d’un viol. Cette attaque à l’encontre de la ministre de l’Intégration est intervenue à la suite d’une tentative de viol présumée de deux Roumaines par un Noir à Gênes. Mario Borghezio, député européen de la Ligue du Nord, a accusé en avril dernier, lors d’une interview, la ministre de l’Intégration de vouloir imposer des «pratiques tribales». Ces propos ont été déclarés à la suite d’une proposition de loi de Cécile Kvenge qui donnerait la citoyenneté aux enfants d’immigrés nés sur le sol italien.

 

Cécile Kyenge, agée de 49 ans est originaire de la République démocratique du Congo. Elle a suivi toutes ses études de médecine en Italie. Issu du parti démocrate, elle devient en avril 2013, la première femme noire nommée ministre en Italie. Parviendra-t-elle à mener à bien sa mission de ministre de l’Intégration, en dépit de multiples insultes dont elle est la victime depuis sa nomination? On ne saurait le dire avec certitude. L’on sait que les attaques vis-à-vis de sa personne sont si récurrentes que certains sont d’avis qu’elle dérange en tant que première femme noire nommée ministre en Italie.

commentaires

Haut de page