Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Noirs d'Europe espèrent l'élection de Barack Obama

par Akodien 27 Octobre 2008, 01:04 Lu pour vous

Partisans de Barack Obama lors du passage du candidat démocrate à la Maison Blanche à Berlin, en juillet dernier. Les Noirs d'Europe, qui assurent soutenir le sénateur métis américain pour sa réussite et son charisme et non pas simplement pour sa couleur de peau, attendent de son élection éventuelle qu'elle les aide à mettre fin à leur sous-représentation sur le Vieux Continent.
Les Noirs d'Europe attendent de l'élection éventuelle de Barack Obama qu'elle les aide à mettre fin à leur sous-représentation sur le Vieux Continent.
Mais leaders communautaires établis comme nouveaux immigrés assurent soutenir le sénateur métis américain pour sa réussite et son charisme et non pas simplement pour sa couleur de peau.
"Il est le premier Noir à accomplir ce qu'il accomplit, mais cela ne suffit pas pour le soutenir", confie le Français Patrick Lozes, leader du Conseil représentatif des associations noires.
"J'espère qu'Obama gagnera pour ses qualités, pas parce qu'il est noir", renchérit Innocent Ekhorutumwek, un Nigérian de 26 ans, vendeur de rue à Rome.

Les partisans du sénateur de l'Illinois, qu'il a emballés lors de sa tournée en juillet dernier en Europe, se réjouissent de son avance désormais confortable sur son adversaire John McCain dans les sondages.
Mais, à moins de deux semaines de l'élection présidentielle américaine, certains 'touchent du bois', comme Michael Eboda, directeur d'un cabinet britannique de consultants en médias.
Eboda se demande si, "le moment venu, ces Blancs américains qui ne connaissent probablement pas un Noir en laisseront un prendre les commandes du pays".

Né d'un père kényan et d'une mère américaine blanche, Obama soulève une vague de sympathie en Europe qui va bien au-delà des communautés de couleur et touche même les milieux conservateurs.
Un large consensus se dégage pour apprécier le fort symbole historique que représente la candidature d'un Noir à la tête du pays le plus puissant du monde.
"Son père est Africain et ce lien me rapproche de lui", explique Oumar Diallo, un sociologue d'origine guinéenne établi à Berlin.

Les Noirs d'Europe sont toutefois encore loin de voir un des leurs percer au plus haut niveau politique. Ils ne sont qu'une poignée à siéger dans les parlements nationaux.
L'éventuelle victoire d'Obama aux Etats-Unis ne ferait que jeter une lumière crue sur le retard du Vieux Continent en matière de représentation de ses minorités ethnico-raciales.

Chuka Umunna
, un jeune avocat d'origine nigériane, anglaise et irlandaise, qui compte se faire élire au parlement sous l'étiquette du Parti travailliste, juge "flatteur" d'avoir été comparé à Obama.
Mais, fait-il remarquer, en cas d'élection, "je serais la seule personne d'ascendance ouest-africaine siégeant à la Chambre des communes en dehors d'un parlementaire conservateur."
"Dans le contexte européen, je ne pense pas que cela soit surprenant. La sous-représentation des Noirs, en particulier au parlement britannique, est lamentable."

A l'Assemblée nationale française, un seul des 555 députés est noir. Au Sénat aucun ne l'est. Trois maires sur 36.000 le sont. Mais aucun officier supérieur ni ambassadeur n'est d'origine africaine.
Et pourtant, souligne Patrick Lozes, "il faut garder à l'esprit qu'il y a près de cinq millions de Noirs sur les 63 millions de Français".
Dans le secteur privé, la représentation des Africains d'origine n'est pas meilleure. Seuls deux Noirs figurent parmi les patrons des plus grandes entreprises de Grande-Bretagne, note Eboda, qui a dressé une liste des cent personnalités noires les plus influentes du pays.

Pour Lozes, l'arrivée d'Obama à la Maison blanche est susceptible d'encourager les responsables européens à prendre des mesures de "discrimination positive" au sein de la haute fonction publique en faveur des Noirs.
"Les minorités verraient que c'est possible. Les inhibitions reculeraient. Les gens qui ne tentent rien en raison de la discrimination sentiraient qu'ils peuvent réussir", a déclaré Lozes à Reuters.
L'élection d'Obama "devrait injecter de l'espoir au sein de la diaspora noire en Europe", convient Jean Léonard Touadi, seul parlementaire noir d'Italie.
Selon cet originaire du Congo-Brazzaville, même si Obama devait s'incliner in fine devant McCain, "il a d'ores et déjà gagné" car "il a tracé le chemin et il n'y aura pas de retour en arrière".

commentaires

Haut de page