Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viens chercher bonheur…

par Akodien 3 Novembre 2007, 14:21 Contributions

Cela part pourtant d’une bonne volonté. La volonté d’aider son prochain, la volonté d’attirer l’attention sur des gens en difficulté, ponctuée par la volonté de se faire des profits. Les ONG (organisation non gouvernementale) font partie du décor en Afrique ou elles sont aussi bien implantées que les armées françaises et américaines. Avant d’aller plus loin, il convient de se mettre d’accord. Il n’est nullement question de dénoncer toutes les ONG ou associations ou les nombreux bénévoles qui passent leurs vies à aider des gens qu’ils ne connaissent pas. Il ne faut pas non plus se tromper de cible, il existe beaucoup de personnes sincères et honnêtes. Mais il faut cependant se poser quelques questions. Plus il existe d’ONG, plus des fonds sont envoyés, plus la situation semble empirer. Il est vrai que chaque ONG est différente, mais le principe reste le même. Le fond de commerce reste le même : la pitié. Les publicités ou affiches jouent beaucoup sur cet aspect misérabilste en insistant sur des enfants qui pleurent, sont malades ou meurent de faim. Toujours au même endroit, en Afrique. Allez savoir pour quelles raisons, l’Afrique est vraiment un best-seller dans ce domaine. On ne compte plus le nombre d’ONG dans ce continent (on parle de plus de 500), mais il est intéressant de le comparer à celui d’ONG présentes dans d’autres parties du globe. Par exemple en Corée du nord, où la vie n’est pas plus facile qu’en Afrique, il n’en existe que six. C’est vrai que s’implanter en Corée du Nord n’est pas chose aisée. Alors prenons plutôt l’exemple du Bangladesh, où il en existe une dizaine, alors que c’est actuellement le pays le plus pauvre du monde…Alors pourquoi un tel déséquilibre ? … La réponse paraît assez simple, on peut faire d’énormes profits en Afrique, en jouant sur le malheur des gens. C’est d’ailleurs le slogan publicitaire des employés (et non pas bénévoles) que l’on trouve à la Bastille ou à Châtelet, et qui abordent les passants en faisant jouer les cordes de leurs violons : « Sais-tu qu’en Afrique… Tu n’as pas honte de ne rien faire pour tes frères…Ils ont besoin de nous, etc.… ». Seulement bon nombre de ces personnes ignorent pour qui elles travaillent.

Prenons le cas de UNICEF, qui a jugé bon de nommer Pierre Falcone comme son ambassadeur en Angola, vous savez "le" Pierre Falcone, célèbre pour avoir été au centre d’un important trafic d’armes dans cette même Angola dix ans plutôt. Ou alors prenons l’exemple de l’opération Turquoise pendant le génocide au Rwanda, qui au lieu de secourir les victimes, préférait faire transiter des armes pour les donner aux génocidaires. Ou pour rapatrier ces mêmes génocidaires dans le pays voisin. Et que dire de François Lefort, à la fois prêtre et médecin, actuellement en prison pour attouchements sexuels sur mineurs au Sénégal? Fortement soutenu par le Secours catholique. Il pourrait retrouver la liberté dès l’année prochaine.

Les entreprises, elles, ont bien compris le principe. Tout en s’implantant dans une région, il suffit de construire quelque chose pour avoir les mains propres. C’est le cas d’Areva, qui a sagement pris soin de créer une école au Gabon. L’éducation est très important, il est vrai. Seulement si c’est pour déverser ensuite des déchets radioactifs dans les rivières, autant s’en passer.

Pfizer, le laboratoire pharmaceutique, sous couvert, lui aussi, d’humanitaire a droit à son scandale. Il est actuellement accusé d’utiliser des enfants comme cobayes pour ses expériencesnau Nigeria . Aujourd’hui, les Nigérians se méfient de n’importe quel comprimé. Une méfiance qui devrait s’accentuer avec le scandale de l’Arche de zoé... kidnappeur d’enfants pour "la grande cause humanitaire", et qui, comparé à tous les exemples précités, fait figure de « petits joueurs ».

En vérité, la meilleure façon de nous aider est peut-être de nous laisser tranquille…. mais c’est sans compter sur la mission quasi-divine des "sauveurs de l’Afrique"...

commentaires

doctor.L 05/11/2007 23:45

bacary j'aime bien ta conclusion : "la meilleure façon de nous aider est peut -être de nous laisser tranquille"

Haut de page