Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Gônes de la nouvelles saison

par Akodien 19 Juillet 2007, 17:10 Africa Sport

Logo-OL.jpgSi des cadres comme Malouda ou Abidal ont quitté l’OL, d’autres ont rejoint ses rangs comme le Champion du Monde transalpin Grosso, l’international algérien Nadir Belhadj ou encore l’ivoirien Keita en provenance de Lille. D’autres perles issues du centre de formation, vont exploser au plus haut niveau dans les prochains mois. L’occasion de faire une revue d’effectif de l’OL en plein milieu du Mercato estival 2007.



Si l’ossature de l’équipe ne change pas et reste à forte tonalité auriverde, voici les portraits de joueurs Lyonnais qui vont prendre une nouvelle dimension cette saison.

 

 
Nadir Belhadj
NadirBelhadjOK.doc-80x80.jpgInternational algérien de 25 ans, il est né le 18 juin 1982 à Saint-Claude, ce défenseur talentueux voit sa carrière prendre une nouvelle dimension en figurant au sein de l’équipe lyonnaise. Après deux saisons en Ligue 2 à Gueugnon puis trois saison dans les Ardennes chez les sangliers de Sedan, il participe à la remontée de son club en Ligue1 et tape dans l’œil des recruteurs. C’est finalement Lyon qui a eut sa préférence.

 

 

 

Hatem Ben Arfa
HatemBenArfa.doc-80x80.jpgNé à Clamart le 7 Mars 1987, ce jeune joueur à la double nationalité Franco-tuninienne a été recruté en 2002 par l’OL alors qu’il évoluait à l’INF Clairefontaine. Il s’annonce comme un joueur de grand avenir. Attaquant vif et technique, il doit encore prendre du volume pour s’imposer comme titulaire sur le front de l’attaque lyonnaise, mais sont temps de jeu en équipe première devrait continuer à progresser cette saison. A 20 ans, il a déjà tout gagné chez les jeunes, Champion d’Europe des - 17 ans en 2004 et Champion d’Europe en - 18 ans en 2005.

 

 
Karim Benzema

KarimBenzema-80x80.jpgA 19 ans (il est né le 19 Décembre 1987 à Lyon), ce franco-algérien est le plus bel exemple de la stratégie lyonnaise et aussi le plus sûr espoir de l’effectif lyonnais. Athlétique, technique et gros travailleur, Karim Benzéma a connu une splendide fin de saison conclue sur deux sélections en Equipe de France tout comme son alter ego marseillais Samir Nasri. Mieux encore, lors de sa première sélection le 28 mars 2007 face à l’Autriche, il inscrit un but servi par Samir Nasri... S’il a pris part à 21 rencontres la saison dernière pour 5 buts marqués, il devrait exploser cette saison.

 

 
Joan Hartock

JoanHartock.doc-80x80.jpgNé à la Trinité le 17 Février 1987, Joan Hartock s’annonce comme le futur successeur de Grégory Coupet et progresse en douceur sous l’aile bienveillante de son ainé. Gardien de grand talent, il n’est pas impensable que le jeune le Martiniquais tienne les buts lyonnais à certaines occasions cette année.

 

 

Kader Keita

kaderKeita-80x80.jpgInternational ivoirien, né le 6 Août 1981 à Abidjan, Kader Keita vient d’arriver à Lyon aprés deux saisons passées à Lille où il a considérablement étoffé son jeu et découvert le haut niveau que recquiert la Ligue des Champions. Cet attaquant talentueux a débuté sa carrière en Afrique en évoluant successivement trois saisons au sein d’Africa Sports, deux saisons à l’Etoile du Sahel, puis trois ans à Al Saad. Cette saison devrait être l’occasion pour lui de franchir un nouveau pallier et de s’imposer comme un des tous meilleurs attaquants évoluant en Europe

 

 
Mathieu Bodmer

MathieuBodmer-80x80.jpgNé le 22 Novembre 1982 à Evreux, le nordiste au jeu technique, assez lent mais souvent décisif, vient de quitter SON club, le Lille OSC... Ce gabarit solide (1.90 m pour 90 kilos), s’offre par ce transfert l’occasion de découvrir en compagnie de son coéquipier Kader Keita un autre environnement et de concrétiser les espoirs affichés dans le Nord. Lyon est le défi sportif qui pourrait lui ouvrir les portes de l’Equipe de France. Formé à Evreux, il a passé 5 années à Caen avant de rejoindre le Losc qu’il incarnait.

 

 
Fabio Grosso

FabioGrosso-80x80.jpgNé à Rome le 28 Novembre 1977, il arrive de l’Inter Milan un an après avoir remporté la Coupe du Monde face à la France. Il réalisa le dernier tir aux buts victorieux de la squadra azzura. Sa carrière débuta à Chieti pendant 3 années puis Pérouse pour la même durée, avant de rejoindre Palerme pour deux saisons et enfin l’Inter au lendemain de son titre suprême. Le milieu de terrain vient se relancer après une saison mitigée en lombardie, mais il devrait apporter sa science tactique aiguisée par son parcours au sein du Calcio.

 

 
Romain Beynie

RomainBeyniedoc-80x79-copie-1.jpgNé à Lyon le 6 Mai 1987, Romain Beynie, pur exemple de la formation lyonnaise est un milieu de terrain prometteur qui devrait faire cette saison ses premières apparitions dans l’équipe première. Un joueur à suivre.

 



Loïc Rémy

Lo--c-r--mi.jpgVoici encore un jeune en devenir, un pur produit lyonnais... Né le 2 Janvier 1987 à Lyon, et attaquant devrait faire parler de lui dans les prochains mois, même si Bezéma et Ben Arfa lui volent la vedette médiatiquement. Il devrait faire son apparition dans le groupe et prendre lui aussi, son envol en Ligue 1.

 

 

 

Le grand chantier des prochaines années sera sans doute pour JMA de faire aimer son club Si son bilan est plus que positif, il manque à Lyon la reconnaissance des amateurs de foot qui ont pu vibrer pour les exploits, même anciens, des marseillais, stéphanois ou parisiens. Ce déficit relatif d’amour, vient sans doute du fait que l’OL n’a pas encore remporté de titre européen, ou réalisé d’exploits lors d’un match couperet.

 

La stabilité, le seul moyen de construire un grand club sur le long terme Si d’autres clubs son cités spontanément à la question "quels sont les grands clubs français ?", on doit avouer que cela concerne pour la plupart de brèves périodes de domination suivies de chutes tout aussi retentissantes ou de longues périodes de stagnation. A l’heure où ces rivaux français se débattent dans des crises répétées, des changements de présidence, des limogeages en cascade, le discours lyonnais est suivit de faits : On doit constater sa stabilité : 12 entraîneurs en 21 ans...

 

De 1987 à 1988, Robert Nouzaret, puis Denis Papas, puis Marcel Le Borgne

 

De 1988 à 1993, Raymond Domenech

 

De 1993 à 1995, Jean Tigana

 

De 1995 à Janvier 1997, Guy Stéphan

 

De 1997 à 2000, Le duo Bernard Lacombe - José Broissart

 

De 2000 à 2002, Jacques Santini

 

De 2002 à 2005, Paul Le Guen.

 

De 2005 à 2007, Gérard Houllier.

 

Depuis peu, pour la saison 2007-2008, Alain Perrin

 


Sur le plan sportif...
Formation, recrutement et ventes, les recettes lyonnaises sont issues du monde de l’entrepriseL’OL consacre 3 500 000 Euros par an à son centre de formation... Lyon a formé sous l’ère Aulas de grands joueurs tels Giuly, Maurice, N’Gotty, Garde, Bardon, Devaux, Malbranque, Ben Arfa, Bergougnoux, Bertod, Clément, Idangar et la liste n’est pas exhaustive.

 

Des recrutements judicieux... et des ventes opportunistes mais planifiées dés l’achat
Le symbole de la politique de recrutement de JMA est sans contestation possible, Sonny Anderson -plus gros transfert du football français à l’époque-. A lui seul, il incarne la politique de recrutement de l’OL et permettra au club de prendre une nouvelle envergure et à Jean-Michel Aulas de tirer les premiers fruits de son travail.

 

S’il sait acheter, il sait toujours encore vendre au prix fort un joueur désiré en Europe sans pour autant déstabiliser son club Bien au contraire, il le pérennise par de belles plus-values. Cette politique a toujours été la sienne depuis vingt ans et lui a permis de faire progresser le club. Sa stratégie s’est bâtie sur le long terme, il n’a jamais hésité à se rendre impopulaire quand il a la certitude d’agir dans l’intérêt suprême de son club.

 

En vendant les Maurice, Giuly, N’gotty, Malbranque, Cavéglia ou même Sonny Anderson, Essien ou Tiago, Abidal et Malouda (véritables emblèmes lyonnaises) il sait qu’il ne peut les retenir longtemps à Lyon, que ces ventes sont vitales pour les finances du club, et que de toute manière cela ne peut que nuire à l’OL de conserver un joueur contre son gré.

 

Jamais il n’a acheté trop cher sans avoir intégré qu’un bon jeune serait revendu plus cher deux ou trois ans plus tard. La récente annonce de l’achat de Kader Keita pour un montant énorme de 16 millions d’euros ne déroge pas à la règle, il sait que sur son talent le joueur fera progresser l’OL sportivement ou l’espère, mais surtout que sur son potentiel, il trouvera acquéreur pour un montant supérieur dans les deux ou trois saisons qui viennent...

 

Si certains clubs passent pour des briseurs de talent, l’OL, au contraire, laisse le temps aux jeunes joueurs de s’imposer et les différentes compétitions leur permettent de s’aguerrir.

 

 
Le point sur les transferts avérés de l’OL

 

 
Arrivées

 

Belhadj (r.p Sedan)

 

Perrin (entr., Sochaux)

 

Keita (Lille)

 

Bodmer (Lille)

 

Grosso (Inter, ITA)

 

 

 

Départs

 

Caçapa (libre)

 

Houllier (entr.)

 

Tiago (Juventus)

 

Abidal (Barcelone)

 

Idangar (f.c)

 

Berthod (Monaco)

 

Malouda (Chelsea)

 

Bettiol (Troyes)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page