Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le rêve de Tidiane

par Akodien 7 Juin 2007, 23:21 Lu pour vous

Gadio-3.jpgLes dirigeants africains ont une occasion historique, lors d'un sommet début juillet au Ghana, de commencer à concrétiser le vieux rêve de l'avènement des Etats-Unis d'Afrique, afin de permettre au continent de régler ses propres problèmes et de s'exprimer d'une seule voix, juge le chef de la diplomatie sénégalaise.

"C'est le seul sujet au programme du sommet d'Accra", a déclaré Cheikh Tidiane Gadio à Reuters dans une interview réalisée mercredi soir.

Le sommet de l'Union africaine les 1er et 2 juillet au Ghana doit permettre de progresser vers la concrétisation d'un gouvernement fédéral africain imaginé par Kwame Nkrumah, premier président ghanéen et pionnier du panafricanisme, a-t-il ajouté.

Ce débat sera chargé d'une forte valeur symbolique car le Ghana fut en 1957 le premier pays d'Afrique à accéder à l'indépendance, a poursuivi le ministre sénégalais.

Gadio reconnaît toutefois que certains dirigeants africains nourrissent des doutes sur la viabilité de ce projet ambitieux pour un continent de 54 pays, divisé selon des frontières artificielles issues de la colonisation et déchiré par des différences ethniques, politiques et religieuses à l'origine de guerres et de massacres.

Le président sénégalais Abdoulaye Wade propose la transformation de la commission de l'Union africaine, organe purement administratif, en un embryon de gouvernement africain doté d'un pouvoir de décisions dans certains domaines importants comme l'environnement, la santé et l'éducation, ou encore la défense et le maintien de la paix.

"Vieilles stratégies"

Pour Gadio, un gouvernement continental permettrait aux 800 millions d'Africains de défendre avec force et d'une même voix leurs intérêts dans les négociations commerciales internationales. Il leur fournirait aussi une administration capable de s'attaquer à certains problèmes continentaux comme l'illettrisme, le sida ou encore la crise humanitaire au Darfour.

Le ministre sénégalais rejette les critiques selon lesquelles un débat sur un gouvernement continental détournerait l'UA de problèmes plus urgents, comme le Darfour.

"C'est étrange comme certaines personnes ne parviennent pas à comprendre que, avec un gouvernement d'union, si nous étions unis sur le plan politique, le Tchad et le Soudan ne connaîtraient pas de problèmes à leurs frontières et que la crise au Darfour aurait été traitée dans le cadre des frontières globales de l'Afrique", rétorque Gadio.

Il reconnaît toutefois que certains dirigeants prônent une approche plus progressive pour créer des Etats-Unis d'Afrique, par la consolidation des organisations régionales.

Pour Gadio, cette "vieille stratégie" n'a pas permis à l'Afrique de quitter son statut de continent le plus pauvre du monde alors que d'autres grandes entités, comme le Brésil, l'Inde, la Chine et les Etats-Unis, progressent, souvent après avoir adopté un système fédéral.

Nkrumahville

"C'est intéressant mais 44 années de cette (vieille stratégie) ont produit le résultat que l'on connaît: nous sommes plus divisés que jamais et notre développement se fait attendre", dit-il.

Gadio avance en exemple qu'un ministre africain de la Défense aurait l'autorité et les ressources nécessaires à des missions de maintien de la paix efficaces sur le continent.

L'UA a déployé au Darfour une force de 7.000 militaires incapable de mettre fin aux violences dans cette région soudanaise.

"Franchement, deux millions d'Africains servent leurs pays au sein des armées et nous avons seulement besoin de 20.000 Africains pour intervenir au Darfour mais nous ne pouvons même pas en rassembler à peine 7.000. C'est pourquoi un ministre africain de la Défense serait utile", argumente Gadio.

Il juge qu'une initiative en ce sens au sommet d'Accra représenterait un bel hommage à Nkrumah, renversé et mort en exil sans voir son rêve panafricain réalisé.

"Cet homme avait une vision, un sens du destin, un sens de la mission (...) Nous espérons vraiment que notre peuple est prêt pour l'unité", a déclaré Gadio. "Je rêve même d'une Nkrumah City ou Nkrumahville, à l'image de Washington DC, un jour dans une Afrique fédérale."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page